Actualités

A propos

 

« LEADERSHIP PARADOXAL » propose une méthode opérationnelle et innovante de management des comportements, tant il a été observé par les neuroscientifiques que manager « cerveau gauche raisonnable et organisationnel » est aussi incomplet que peut l’être un management « cerveau droit intuitif et humaniste ». La dualité, en management, fait s’enliser, alors que l’acceptation, mieux – l’encouragement à l’ambivalence – fait réussir. Notre méthode réconcilie ces contraires.

Qui sommes nous ?
Nos valeurs

Les valeurs participent d’une culture d’entreprise.

 

 

Tant qu’elles sont brandies en version incantatoire type : « Le changement, c’est maintenant », on sait qu’il ne se passera rien car on est en sujétion à une mode. Les seules valeurs qui vaillent sont celles qui sont structurantes et opposables.

Nous suggérons ainsi à notre lecteur en veille active sur INTERNET de toujours vérifier l’opposabilité de l’entreprise qui met en avant des valeurs bien précises tout en se comportant aux antipodes.

Tous nos audits, conseils, coachings et formations sont structurants par le fait qu’ils donnent une colonne vertébrale à toutes nos actions.
Tous nos audits, conseils, coachings et formations sont opposables en ce qu’un observateur étranger peut constater en très peu de temps que la bienveillance, la fluidité et le pragmatisme sont présents à chaque acte d’accompagnement de notre cabinet LEADERSHIP PARADOXAL

1. BIENVEILLANCE

Celui qui donne un pourquoi à son existence peut justifier presque tous les comment

Nietzsche

C’est un état d’esprit permanent que nous proposons, sachant que croire l’autre capable de l’impossible fait sens et éclaire nos actions sur le long terme. C’est notre POURQUOI immarcescible ! Faire progresser quiconque, c’est zéro reproche à son endroit.

 

Nos expériences avec les entreprises en difficultés ou encore avec Pôle Emploi montrent que lorsque la RELATION HUMAINE perd le pouvoir, c’est la SITUATION ECONOMIQUE qui prend le pouvoir.

Notre métier de conseil en leadership passe par l’idée d’ancrer les zones de plaisir, car tout ce que l’on fait en plaisir, on le fait mieux, plus vite et plus longtemps…

L’altruisme est la condition première de notre leadership de progrès parce-que « le plus court chemin vers soi passe par autrui

Emmanuel CARRERE

2. FLUIDITE

Il est plus efficient de partager les valeurs de l’entreprise que de s’y soumettre. Sinon, on est en volonté et on ne tient pas longtemps.

Arturo Toscanini dit fort bien qu’il y a deux types de chefs d’orchestres : « le chef d’orchestre qui a la tête dans la partition » RAISONNE tout seul quand celui qui « a la partition dans la tête » RESONNE avec l’autre.

 

Un leader se doit d’être empathique ; de placer son intérêt personnel au même niveau que l’intérêt de l’autre en visant toujours la coopération dans une logique gagnant / gagnant. Haro sur l’intelligence logico-mathématique qui fait peut-être aller seul plus vite, mais collectivement moins loin que l’usage immodéré de l’intelligence interpersonnelle.

3. PRAGMATISME

C’est dans la nature humaine de vouloir progresser. Un leader sait se mettre en exigence forte de progrès tout en transmettant sa confiance. L’efficacité d’un collaborateur est toujours en lien direct avec la confiance qu’on lui voue. Les managers mal lunés, tout autant que les savants ne transmettent JAMAIS la CONFIANCE.

Le pragmatisme orienté client, c’est cesser de croire à la supériorité des nains PROF ou GRINCHEUX qui dirigeaient le pays et l’entreprise jusqu’alors.

 

Ces deux nains ont su faire illusion dans une France en progression.

Notre LEADERSHIP PARADOXAL sait donner la part belle aux JOYEUX qui vont réveiller les DORMEURS ; donner un sens à la vie des SIMPLET ; faire se tenir coi les GRINCHEUX ; encourager l’audace des TIMIDE ; minimiser les arrêts maladie d’ATCHOUM ; faire en sorte que les PROF cessent de se croire supérieurs.

Le leader pragmatique suivra l’injonction de Jacques PREVERT

Dépêchons-nous d’être heureux, ne serait-ce que pour montrer l’exemple
NOS DEUX CONVICTIONS
NOS DEUX CONVICTIONS
MANAGEMENT DU CHANGEMENT ET CHANGEMENT DE MANAGEMENT
L’ABSENTEISME N’EST NI BANAL NI NORMAL