Actualités
 

Le Management et nos gènes

Selon la chercheuse finlandaise Irma Jarvella, après écoute du concert N°3 de Mozart, il a été mesuré que l’on désactivait 18 gènes négatifs – par exemple, le gène SRY de l’agressivité – et l’on activait 46 gènes positifs.

Howard Gardner, le père des « intelligences multiples » soutient aussi qu’écouter Mozart favorise grandement l’intelligence spatiale.

Avant l’apparition de l’épigénétique, la plupart des biologistes étaient persuadés que les êtres vivants n’étaient que le produit de leurs gènes, comme ce petit garçon ci-contre.

On sait maintenant qu’ils disposent d’un potentiel d’action sur leur génome. Notre programme ADN peut être inhibé ou modulé par nos comportements.

Le pouvoir d’activation et d’inhibition du manager sur les gènes de ses collaborateurs est de fait très important ! Le saviez-vous ?

La vie est belle

Roberto Benigni, le créateur de « La vie est belle », film magistral sorti en 1997et nommé 8 fois aux Oscars, est, sans le savoir, l’inventeur de notre « Leadership paradoxal ».

Son film raconte l’holocauste.
Dans un camp de concentration, un père « JOUE A LA GUERRE » avec son fils pour lui épargner l’horreur. Par la construction mentale du père qui nie le réel et invente un monde meilleur, l’enfant traverse la vie avec un registre émotionnel épargné ET un néocortex créatif bien sollicité.

Le bonheur se construit mentalement ; nous avons en nous les moyens de nous « fabriquer » un système immunitaire psychologique. Dans une même situation, certains d’entre nous s’estiment promis à endurer la vie quand, d’autres s’apprêtent à la déguster.

Roberto Benigni est un LEADER pour son fils en ce qu’il L’INSPIRE ET LE MOBILISE pour aller vers demain. C’EST SON BUT. Pour ce faire, il choisit un artifice CONTRAIRE A LA NORME – le PARADOXE – C’EST SON CHEMIN.

Et si l’on faisait coexister leadership ET management, quand trop d’entreprises sont tentées de « choisir leur camp » ?

Nous pouvons ouvrir l’un des 25.000 tiroirs de nos gènes et nous servir, par exemple, du gène « command and control », puis le refermer et en solliciter un autre, pourquoi pas celui de la bienveillance.

Pour chaque manager, notre cabinet montrera comment être alternativement d’une qualité et de la qualité inverse. Comment être positif ET faire preuve d’autorité, comment être ambitieux du futur ET passionné au présent, comment être dans l’action ET dans le résultat de l’action, comment être exigeant ET reconnaissant…

RETOUR VERS L’ACCUEIL

Nos Publications

c-est-paradoxal

C'est Paradoxal !

Management Damoclès et Leadership Excalibur
dossier-de-presse-c-est-paradoxal-pdf-724×1024

Dossier de presse C'est Paradoxal !

team-1

Fantaisie Managériale

La vie est trop courte pour manager triste
team-2

Calculez votre carte managériale

We manage things, we lead people
team-3

Les grenouilles se lassant de l'état démocratique