Actualités
L’ ABSENTEISME N’EST NI BANAL NI NORMAL

L’ ABSENTEISME N’EST NI BANAL NI NORMAL

 

Quand l’entreprise « offre » des cigarettes électroniques ou des cours de diététique au prétexte de vouloir le bien-être de ses collaborateurs, elle pratique un management épidémiologique ; elle soigne les conséquences d’un management pressant et stressant dont elle est à l’origine.

Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences, alors qu’ils en chérissent les causes

Bossuet

Le cabinet LEADERSHIP MANAGERIAL pratique, à l’inverse de nombreux cabinets, un management étiologique. Nous voulons éradiquer la cause première de l’absentéisme.

Le management est la cause première de l’absentéisme.

 

Plus de 235 millions de journées d’indemnisations ont été distribuées en 2014. En outre, l’absentéisme a progressé de 47% au cours de ces mêmes années.
Et, le coût indirect de la régulation de l’absence peut aller jusqu’à dix fois son coût direct…Faire revenir au travail des salariés qui n’y viennent plus, c’est retrouver 3 à 4 points de marge.

Selon nous, l’absentéisme est une cause majeure du déclin de la France. Il est lié à un pessimisme fondamental irraisonné, au désengagement de presque toutes les générations, y compris les très jeunes – absentéisme à l’école – et les supposés actifs – abstention dans les urnes.

 

Tout est paradoxe !

 

Alors, quel est le paradoxe en jeu dans le cadre de l’absentéisme ?
C’est le déséquilibre entre l’exigence que l’on porte envers un salarié et la reconnaissance qu’on lui voue. A partir du moment où l’individu reçoit plus de messages négatifs que de messages positifs, irrémédiablement il s’absentera.

Même la génération dite Z n’y échappe pas. Elle préfère la flexibilité à la sécurité ; l’exemplarité au statutaire.
Le leader formé par nous, pour vaincre l’absentéisme ou le turn over de la génération des Z développera une crédibilité de fait en sachant s’adapter à des électrons libres quand le manager d’hier avait une légitimité de droit pour exiger que l’on s’adapte à lui.

C’est aussi simple que cela !
De simples encouragements diminuent la survenue de pathologies psychiques chez la femme à hauteur de 42% et 32% chez l’homme. (Etude Canadienne qui prône la valise du bonheur pour lutter contre l’absentéisme.)

 

Le salarié qui s’absente ne se sent pas important.

 

Notre cabinet fondateur – Symphonia-conseil – a construit une proposition de loi avec Madame la députée Bérengère POLETTI qui était rapporteur sur les conditions de travail en entreprise en 2014. Dans le rapport N° 1865 à l’Assemblée Nationale, nous préconisions de responsabiliser tout manager dès lors que l’absentéisme de sa structure était au dessus des normes de la profession.

Notre méthode paradoxale consiste à maintenir chacun de nous à équidistance de l’anxiété résultant d’un management autoritaire et de l’ennui venant d’un management laxiste.

Pourquoi ne constate- t’on jamais, au sommet de l’état, que la première cause d’absentéisme en entreprise est le désengagement de nos salariés ? Selon l’organisme GALLUP 9% des français sont engagés, 65% désengagés et 26% activement désengagés (dans l’intention de nuire).
Nous sommes l’un des peuples le plus pessimiste au monde ?
L’absentéisme qui coûte si cher à l’entreprise n’est ni banal du fait des hommes, ni normal du fait de la structure.
Le leader paradoxal saura faire revenir au travail ceux qui n’y viennent plus.